10 Livres Pour Am Liorer Sa Sant Mentale

7min pour être au top 10 livres pour commencer la lecture en action

Dans des séries discontinues de distributions la mode est définie visuellement. D'abord on définit la plus grande fréquence, et selon elle la signification modale du signe. Dans des séries d'intervalle pour le calcul de la mode on utilise la formule suivante :

Les phénomènes Socio-économiques ne peuvent pas être caractérisés en général à quelque un paramètre, Par exemple : par le niveau de vie de la population. Le système scientifiquement argumenté des paramètres statistiques est nécessaire à la caractéristique complexe approfondie des phénomènes étudiés. Un tel système n'est pas la constante. Elle se perfectionne constamment à partir des besoins du développement public.

Les méthodes des groupements sont diverses. Cette variété est conditionnée d'une part par la multitude immense des signes, soumis à l'étude statistique, et d'autre part par de diverses tâches, qui se décident à la base des groupements.

Si la distribution du signe à l'intérieur de l'ensemble non uniforme, on utilise les intervalles inégaux. Les intervalles inégaux peuvent être augmentant progressivement et diminuant progressivement. Souvent au groupement on applique de soi-disants intervalles spécialisés, i.e. tels, qui sont définis à partir du but de l'étude et l'essence du phénomène. Par exemple : au groupement ayant pour but de caractériser la population apte au travail du pays on utilise les intervalles de cinq ans de l'âge des gens.

Il caractérise l'homogénéité quantitative de l'ensemble statistique. Si le coefficient donné <50 %, cela dit sur l'homogénéité de l'ensemble statistique. Si l'ensemble n'est pas homogène, on peut passer n'importe quelles études statistiques seulement à l'intérieur des groupes mis en relief homogènes.

Alternatif s'appellent 2 mutuellement exclusif l'un l'autre le signe. Cela les signes, que chaque unité de la population séparée ou possède, ou ne possède pas. Il convient de désigner la présence du signe alternatif dans l'unité, et l'absence dans la Part des unités possédant le signe donné désignent par p (), et la part des unités sur possédant le signe donné désignent par q. De plus p+q =

Par la valeur du signe les intervalles se subdivisent sur égal et inégal. Les intervalles égaux sont appliqués dans les cas où le changement du signe à l'intérieur de l'ensemble se passe régulièrement. Le compte de la valeur de l'intervalle égal est produit selon la formule :

La version apparaît en vertu de ce que les significations séparées du signe sont formées selon l'influence du grand nombre des facteurs liés. Ces facteurs agissent souvent dans les directions contraires et leur action commune forme la signification des signes près de l'unité de la population concrète. La nécessité de l'étude des versions est liée ce que la moyenne généralisant les données de l'observation statistique, sur montre comme hésite autour d'elle la signification individuelle du signe. Les versions sont inhérentes aux phénomènes naturels et la société. De plus la révolution dans la société se passe plus vite, que les changements analogues de la nature. Il y a objectivement aussi des versions dans l'espace et dans le temps.

Les signes variant se subdivisent sur attributif ou qualitatif. Le signe s'appelle attributif ou qualitatif, si sa signification (variantes) séparée s'expriment en forme des états ou les propriétés inhérent au phénomène. Les variantes des signes attributifs s'expriment sous la forme verbale. Des exemples de tels signes peuvent servir - économique.

Selon le caractère de la variation, les signes se divisent, comme on le sait, sur : attributif et quantitatif. Cette division définit les particularités de la décision du deuxième problème des groupements, à savoir - la définition du nombre des groupes mis en relief. Au choix en qualité de certains signes attributifs, on peut mettre en relief seulement quantité strictement définie de groupes. En particulier au groupement de la population selon le plancher peut être mis en relief...

Les groupements sont la méthode des études des phénomènes socio-économiques, à laquelle l'ensemble statistique se divise en groupes homogènes, qui découvrent l'état et le développement de tout l'ensemble.